La Bande de Gamins


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour des emblémes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
long-xenal
Champion de Guilde
Champion de Guilde
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 23
Localisation : clermont

MessageSujet: Le retour des emblémes   Sam 18 Déc - 19:03

Le retour des emblèmes.

Chapitre1 : la légende des emblèmes.
Au commencement de cette aventure le mal commençait doucement à ressurgir des profondeurs de la Terre. Car il y a longtemps un groupe de guerriers ; les meilleurs de ce monde avaient éradiqué le mal en l’enfermant dans une crypte magique celé par un puissant clerc blanc au pouvoir magique surprenant dont l’un d’eux au grand dame de son équipe qui ne pouvait plus le supportait, son pouvoir était de faire des blagues a longueur de journée. Le cadavre encore puissant et encore vivant fut mis en déroute par un paladin, un barde, un nain et une elfe qui donne un peu de féminité au groupe de macho sanguinaire qui l’accompagnait.
Ce groupe à ses débuts débutants et à la fin fainéants, étaient les meilleurs de leurs classes respectives. Ils partirent de leurs villages pour se rejoindre à Port Thurel. C’était la capitale et c’était aussi un grand port. Les cinq aventuriers partirent en bateau vers les rives des îles d’Alaquin d’où les aventuriers commencent leur histoire autant comique que valeureuse, ici commence la quête noire.
The black quest pour les anglais.
Les aventuriers commencèrent à s’enfoncer dans le foret dense de ces multiples îles, soit dit en passant le royaume du roi des démons, cette foret était infestée de mygales, de serpents et de gobelins gentils comme méchants.
Le clerc blagueur commença la discussion après s’être décousu la bouche :
-Vous savez ce que toto a fait dans les toilettes ? Questionna le clerc
-Non, et on s’en fou, répondit le petit barbu.
-J’ai aussi le sentiment de m’en foutre. Dit le paladin de sa voie rauque.
-Heu, vas y dit ? demanda l’elfe
-Moi non plus la porte était fermée.
-Ta gueule et avance abruti !

Apres cette petite note d’humour…
-C’était pas une note c’était un pâté, narrateur de merde !! gueula le barde.
Bon d’accord, après cette blague pourri du clerc nous recommençâmes a avancé et nous croisâmes de multiples monstres :
- Ahhhh sa a bougé !
- C’est toi qui va bouger si t’avance pas. Prévint le nain.
- Mais sa a bouger !
Le nain commença à courir derrière l’elfe sa hache à la main à deux doigts de lui tranché la tête et de la bouffer le soir même. Mais la femme des forets courait plus vite que le nabot.
-Ta gueule narrateur de merde !
Bon d’accord la femme des forets courait plus vite que le valeureux nain aux moustaches luisantes et rousses.
Apres la fin de la dispute, après que les deux énervés se soit prit deux claques par le paladin. Ils repartirent avec une bonne mauvaise blague du clerc. Ils arrivèrent a leur premier objectif au château du démon ou était entreposé les cinq armes les plus puissantes de ce monde. Ils se battirent farouchement. Heureusement pour eux il ne restait que trois larbins, l’armée du démon était partie en guerre. Ils violèrent et tuèrent sa femme et récupérèrent les emblèmes. Puis ils repartirent tranquillement tuer le démon.
En chemin ils tuèrent de multiples chimères ainsi que des gorgones gardiennes de gemmes valant toutes aussi chères les unes que les autres : de l’or, des diamants, etc.
Ils arrivèrent sur les lieux de la bataille qui était déjà fini ; les hommes avaient gagné. Ils eurent juste la peine d’enterrer le démon dans la crypte magique.

Chapitre II : L’arrivé d’un petit homme vert…

Après cette légende bien racontée ou tout du moins racontée le mal avait gagner encore du terrain sur le bien.

Notre équipe parti donc chercher les emblèmes, les seules armes étant capables de transpercer le corps écailleux du démon enfermé dans la crypte. Après cette petite explication … Hein ? Ahhh ils sont partis sans moi. Je couru donc après le groupe d’aventuriers qui étaient partis sans moi les mécréants ! Je n’eus pas de peine à les rattraper du fait de leur lenteur due à l’elfe qui ne voulait pas écraser les « gentilles herbes » et le nain qui avait des jambes de nain. Le groupe des … ; j’ouvris la discussion :
- C’est quoi votre nom de groupe dis je de ma magnifique voix de ténor.
- Heu aucun pour l’instant.
- Ettt merde j’accompagne des débutants…
- Ho, doucement si tu veux pas ma main dans la gueule, me répondit méchamment le nain.
Nous continuâmes notre chemin vers la crypte magique. En entrant dans la foret ils durent affronter un gobelin méchant, très rapide et puissant mais maitre nain sur ses jambes perché lui balança sa hache dans la gueule et le gobelin est mort. Nous continuâmes notre chemin vers le démon. En arrivant sur les côtes de la rivière longue vie ils rencontrèrent le monstre du loch ness encore bébé plongé dans ses lointains souvenirs. Et maintenant il n’y a plus de monstre dans le loch ness aller savoir pourquoi mais revenons à nos aventuriers qui commencèrent un long combat contre l’énorme monstre hideux :
- L’elfe lance une flèche gelante ! dit le paladin
Pfiou..
- Putain grosse conne tu l’as loupé on va devoir se le taper au corps à corps ! gueula le paladin
- Attend je recommence, dit l’elfe calmement
- Mais t’as les yeux fermés, il pèse presque dix tonnes et toi tu le loupe
- Bon allons au corps a corps
- Ouaii, s’exclamèrent les bourrins du groupe
- Il faut faire une stratégie chantonna le clerc
- On fonce et le clerc soigne, dit le nain
- Ok, répondit le groupe en cœur
- Vous avez pensé aux échecs ?
- Gooooo
Durant cette bataille fantasque nos héros gagnèrent en expérience malgré de nombreuses blessures le clerc tenta des soins et une voix off dit :
- soin tenté
- gling
- soin échoué
- burb
- soin retenté
- gling
- soin reéchouer
- Point de destin tenté
- Point de destin réussi
- Putain ce n’est pas trop tôt dit le nain, on aurait du la laisser crever sa aurai mis moins de temps.
Apres quelques minute de repos nous continuâmes en traversant la rivière sur le corps inerte du monstre et nous nous retrouvâmes de l’autre coté de la rivière ; cet abruti de clerc aurai pu donner de l’eau, de l’eau de la rivière qui fait revivre d’où son nom « longue vie ». Ils auraient pu gagner une demi heure voir même une heure, quelle bande de blaireau. Arrivés à la lisière de la foret ils virent leurs prochaine étape le volcan aussi surnommé « kibrule » par les indigènes. Nous commençâmes à gravir la montagne et au bout de quelques mètres un plateau ou nous découvrîmes de multiples gorgones ou des noeil malfaisant. Ils tuèrent 95% de la population de monstre et faillirent perdre le nain qui s’est pris un noeil énervé dans la gueule, il s’en sorti grâce a un magnifique coup critique a la lance du paladin. Lentement ils reprirent leur chemin en direction du sommet du volcan ou le démon avait déménagé. Ils arrivèrent avec peine en haut du kibrule mais sans trop de problèmes. Nous regardâmes bien et nous vîmes qu’un stupide gobelin ivre mort allongé sur une sortie de gaz de souffre. L’elfe tira une flèche électrifié sur le gobelin ce qui eu comme un effet réveillant et énervant. Il se leva et beugla :
- qui, que, quoi, hein ?!?
- bonjour le nabot vert
- Salut mais un peu de respect pour moi en plus d’être prince je suis le gobelin le plus prometteur de mon école.
- Ah ouai ? On s’en fou, ou est le démon qui vivait la ? demanda le paladin
- Sais pas
- Bon si tu sers a rien tu crève dit le nain
- Pourquoi me tuer maitre nain ?
- Pour piquer ton argent et parce que t’en un gobelin
- Il est vrai que j’ai les poches pleines mais pas d’argent.
- De quoi alors ?
- De terre et de graine.
- Vole pas le rôle des elfes c’est eux qui plante et toi qui paye.
- Mais … je n’ai pas d’argent, mais pour éviter de mourir je veux bien vous aider dans votre quête.
- Ok, dit le paladin
- Mouai, gémie le clerc
- Ouii, un autre protecteur des plantes, dit la verte femme.
- Gling, joua le barde d’un ton enclin.
- Naonnn !!! pas un autre protecteur des fleurs, beugla le nain
- Bon tu peux venir dans le groupe mais parle nous de tes compétences.
- Je suis cultivateur…
- On s’en tape de ton métier donne nous plutôt t’es caractéristiques.
- Oh, je suis un gobelin de type plante, j’attaque avec la nature.
- Sa va être super sur un volcan désert, y’as pas de fleurs ici, dit le nain en se moquant de ce gobelin idiot.
- Bon ok tu viens avec nous.
Une voix off s’exprima et dit :
- Nouveau membre enregistré gobelin type plante entré dans le groupe des sans nom, il a 120 ans, est cultivateur, il est l’ennemi naturel du nain et l’ami des elfes a cause de cette guerre.
Nos aventuriers continuèrent leur route à la recherche des emblèmes sacrés, armées d’un nouveau membre le groupe était donc le plus gros groupe du volcan, c’était également le seul.

Chapitre III : Trouvaille, les emblémes !
Au bout de plusieurs heures de marche sur des sentiers escarpés le groupe arriva de l’autre coté du kibrule et rentra immédiatement dans la foret surnommée « kichauffe » du au volcan a proximité. A ce moment la les aventuriers tombèrent nez a nez sur un autre groupe de même niveau qu’eux (débutant évidemment), la bataille était inévitable.
- En position, le clerc avec l’elfe qui nous couvre si elle peut, le gobelin aussi et le barde avec eux nous avec le nain on fonce dans le tas.
Ce fut une remarquable bataille pour des débutant et le clerc réussi même un sort de « protection des amis en mouvement ». Des flots de sang furent répandu sur le sol, tous du groupe ennemi et la je vis leur narrateur se fut un choc ; mon frère !
Nous continuâmes notre chemin après avoir discuter quelques minutes avec mon frère. Dans la foret tout était calme le gobelin faisait voleter une feuille grâce a la magie, l’elfe essayer d’attraper des bêtes, le nain écraser un maximum de choses, le paladin, le clerc et le barde eux marchaient.
Au bout de quelques heures de marche nous étions enfin arrivés a la lisière de la foret ou la grande plaine de « kiféchaud » s’étendait, c’est la que nous installâmes le camp. L’elfe dit :
- Eh ben les indigènes se sont pas forcer pour trouver les noms de leurs endroits.
- Ouai, on a remarqué.
Le lendemain nous reprîmes le chemin et nous traversâmes la prairie en peu de temps. Au bout du bout nous vîmes la crypte ! Nous courûmes du plus vite que nous pouvions, hélas en arrivant la magie de l’ancien clerc était encore trop puissante pour que nous puissions passer. Au pied du champ magnétique la tout prés les 4 emblèmes : une lance, une hache, un livre de sort et … une batterie ! Elles étaient enfermés grâce a un sceau extrêmement puissant seul la réponse a l’énigme l’ouvrirai.
Une voix off dit :
- Voici l’énigme qu’est qui a 2 cornes, 6 pattes et qui donne du lait ?
- Deux vaches tripâtes et unicorne dit le paladin
- Le sceau est levé
Nous entrâmes mais une seconde protection magique nous stoppa le clerc commença sa longue besogne qui nous permettrai d’accéder enfin aux armes. Au bout de trois jours le nain grogna :
- Putain c’est long !!
- Ouai, lui répondit le reste du groupe
- Sa y est j’ai réussi !
- C’est pas trop tôt
Cette fois ci nous pûmes entrer dans la crypte, les aventuriers l’arme au poing avancèrent et la stupéfaction ; rien, vide, nada, pas de démon ou était il passer ? Une autre cachète ?
Nous fîmes demi-tour afin de rejoindre Port Thurel et essayer de trouver quelques informations sur cette étrange crypte.
Nous y arrivâmes après moultes épreuves et en ayant redécimer la population du kibrule. Nous fîmes du porte a porte et au bout d’une centaine de portes nous tombâmes sur un vieil homme se disant clerc, le paladin demanda :
- Bonjour savez vous ou se trouve le démon, afin que nous exterminions le mal de ce monde ?
- Le démon est sur la plus petites des iles vues d’ici mais la plus grande des iles d’Alaquin.
- Ou se trouve les iles d’Alaquin ?
- Seul les marins les plus anciens savent ou est cet archipel.
- Ok donc faut aller demander à un vieux marin de nous emmener sur la plus lointaine des iles de cet archipel.
- C’est exact seulement il faut être fou pour aller sur la dernière des iles en bateau vous devrez traverser quelques iles avant d’y arriver des ponts les rejoignes les unes aux autres mais de multiples dangers vous attende sur ces terres ou le mal est partout.
- D’accord, merci
- Au revoir et bonne chance
Sur ces mots le vieil homme mourut il avait accomplis son devoir. Nous courûmes jusqu’au port et demandâmes a plusieurs personnes de nous emmener la bas que des refus mais un marin gentil leur dit d’aller voir la « vieille folle » qui d’après lui accepterai de nous emmener la bas. La bas ou de multiples batailles se dérouleraient, la bas ou le démon allait démolir le petit groupe, les iles d’Alaquin et c’est multiples arbres de sa j’en suis sur :
- Mais la ferme le narrateur ! beugla le nain
Durant le voyage sur le bateau le clerc s’entraina à faire une protection magique avec une boite et une araignée. Sur 500 essais il en réussi cinq et en échoua 495 :
- Terre, terre dit l’elfe
- Heu, ouai et alors ? lui répondit le nain
- On arrive bientôt aux iles d’Alaquin et la bataille va commencer
- Ben, oui mais on a des chances de crever
- Ah et vous ne pouviez pas le dire plus tôt rétorqua l’elfe au reste du groupe
- Mes amis aventuriers il y a quelques minutes mon frère nous a rejoint donc vous avez maintenant deux narrateur, il est plus douer que moi.
- Eh merde un deuxième narrateur, un c’était a la limite du supportable mais deux je vais péter un câble.
Durant la fin du voyage les aventuriers s’entrainèrent avec les armes magiques sous les ordres du paladin qui lui en élève modèle c’était déjà entrainé avec sa lance magique qui d’après lui était fine, longue et très puissante en un mot parfaite.
Maintenant à toi frérot moi je me transforme. D’accord.
Un bruit retentit et un nouvel arrivant arriva sur le bateau il entama la discussion :
- Messieurs je suis votre narrateur, je me suis changer en barbare pour vous aidez je suis le plus fort de ma classe et je détient la dernière emblème l’épée, je vous ai cacher mon identité pour que vous ne me suppliiez pas de vous aider mais je me suis pris d’amitié pour vous et j’aimerais pas que vous mourriez, j’aime juste pas le gobelin, j’aime pas le vert et lui il est vert. Depuis le début il me fou la gerbe.
- …
- Normalement j’ai toujours quelque chose à dire mais la non dit le nain
- Quoi ?? t’aime pas le vert abruti de guerrier.
- Fait gaffe ou tu crève
- Bon je me calme mais fait attention aux feuilles
- Les feuilles je les crame comme les gobelins.
- Glups, et si on faisait la paix ?
- Ok
C’est sur ses mots que le groupe fit la paix et accueillit un nouveau membre, un gros bourrin qui les aiderait pour leurs combats futurs. Le barbare étant le seul intelligent de sa classe le titre de plus puissant des barbares lui était décerné grâce a ses coups mortels et a ses stratégies élaborés. Le groupe armé d’un nouvel alliés pu aborder avec confiance les abords de l’archipel.

Chapitre IV : les iles d’Alaquin, première ile

Nous accostâmes sur la première des iles d’Alaquin, une ils pleine d’arbres et de forets et aussi de petites bêtes dont l’elfe a peur.
- ça a bougé !
- C’est une araignée
- Ça a bougé !
- C’est un serpent
- Ça a bougé !
- C’est une hydre … ahhh ! une hydre ! beugla le nain
- A l’attaque encouragea le paladin
- On fait comme d’habitude ? demanda le nain
- Ouai mais le barbare en plus avec nous, lui répondit le chef
- Ok
Cette bataille fut magnifique avec beaucoup de normalement rares coups critiques et peu d’échecs. Les aventuriers gagnèrent un peu d’expérience parce que une hydre c’est pas rien !
Nous continuâmes le voyage sur les iles maudites d’Alaquin, sur la première des iles ou après cette bataille ils croisèrent multes monstres hideux et plusieurs hydres hideuses aussi qui normalement étaient très rare. Ils tuèrent aussi de multiples gobelins malgré la réticence de l’aventurier vert et enfin au bout de l’île un pont pour accéder a la deuxième des vingt iles d’Alaquin :
- Quoi ?! vingt iles mais on va crever avant d’être arrivé au bout
- Ah j’ai enlevé tout le suspens des iles d’Alaquin, je croyais que vous saviez
- Non, on savait pas et moi je voulais pas savoir me rétorqua le petit a moustache.
- Bah, tu sauras quand même !


(ce n'est que le début mes amis le reste reste a venir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
long-xenal
Champion de Guilde
Champion de Guilde
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 23
Localisation : clermont

MessageSujet: la suite pour ceux qui ont commencés   Dim 19 Déc - 12:31

Chapitre V : Les iles d’Alaquin : deuxième ile.

Nous traversâmes le premier pont pour arriver sur la deuxième ile, c’était l’ile du volcan d’Alaquin un des derniers volcans encore en activité. Sur le volcan de multiples noeul maléfiques bien plus puissants que ceux du kibrule et aussi des gorgones noires aux yeux pétrifiants et aux griffes acérés.
Nous marchâmes sur la pente raide du volcan ou nous croisâmes la mère des gorgones, une sorte d’énorme ver gluant avec une sorte de grosse boule blanche translucide à son extrémité arrière. Ce fut un terrible combat ou un monstre mythique tomba au combat grâce à un coup critique du barde à la batterie ancestrale qui déstabilisa la gorgone, les autres aventuriers n’eurent pas de mal à la tuer grâce a leurs armes en fer, ce qui n’aurait pas été le cas si le barde n’avait pas joué. Au bout de quelques heures nous arrivâmes devant une énorme cascade bouillante qui sortait directement de la bouche du démon, un sculpture était taillé dans la pente abrupte du volcan, dans cette fontaine de multiples poissons rares et violent furent vu par les aventuriers. Nous nous sentîmes obliger d’aller voir d’où sortait l’eau et aussi pourquoi des poissons sortaient d’une rivière dans un volcan.
Nous creusâmes un tunnel à coté de la rivière grâce au nain, car tout le monde le sait les nains sont les maitres en l’art de creuser des tunnels. Nous suivîmes le nain dans le tunnel de fortune et nous remontâmes la rivière grâce au bruit de l’eau. Nous arrivâmes au bout de la source ; sur un socle ou plutôt dans un socle, l’épée le paladin alla l’arracher à sa prison de pierre et la rangea dans le fourreau de l’ancienne épée qui s’était cassée lors du dernier combat. Nous creusâmes à l’ opposé de la source et nous sortîmes derrière le volcan en ayant évité le magma.

Nous marchâmes encore quelques heures en combattant des monstres comme un noeul noir, maléfique et très puissant se fut l’occasion pour le paladin de tester sa nouvelle arme. Le combat fut rapide, très rapide deux coups critique et voila. Enfin nous aperçûmes le troisième pont qui nous séparait de la troisième ile l’ile des marécages.

[b]Chapitre VI : troisième ile, de la boue.. piquante[/b]

Nous traversâmes et la nous dimes merci à l’elfe et au nain car l’elfe avait amenée son « repousse moustique surpuissant », le plus puissant anti moustique du monde fabrication elfe uniquement, et le nain parce que son odeur était... celle d’un nain et il se faisait piquer a notre place. Nous continuâmes notre chemin au milieu de la boue et de l’eau croupie. L’elfe se fit mordre par un serpent d’eau, le clerc tenta un soin :
Soin tenté, soin réussi.
- Oula c’est bizarre sa on va se faire attaquer ! s’exclama le nain
- Oui je sens une présence grande, maléfique ! dit le clerc
- Bon, préparons nous à nous battre.
Un petit oiseau passa sur notre tête et le groupe s’exclama :
- AH, super ta présence clerc en carton
- Mouai, mais il doit y avoir autre chose !
Soudain un cromal ou crocodile maléfique sortit de l’eau, il était énorme, noir, épineux sur le cou et la colonne vertébrale.
Ils se battirent car, eh oui je ne suis qu’un narrateur , donc ils se battirent férocement contre le cromal qui se défendait bien mais pas suffisamment bien pour contrer les emblèmes.
Nous continuâmes le trajet au milieu des moustiques et de l’eau putride. Le nain se plaignait à chaque piqures des bêtes sanguinaires. Au bout de quelques heures de marche nous arrivâmes enfin au troisième pont qui nous mènerait directement à la quatrième ile l’ile nocturne ou nocturna, infestée de créatures de la nuit, de créatures effrayante et extrêmement puissante.Nous avançâmes jusqu’au bout du pont et nous posâmes le bivouac près de l’entrée de la dense fôret de nocturna.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
long-xenal
Champion de Guilde
Champion de Guilde
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 23
Localisation : clermont

MessageSujet: Re: Le retour des emblémes   Sam 25 Déc - 17:53

Chapitre VII : ténèbres et lumière :

Le lendemain nous entrâmes dans la forêt, se dressait devant nous de multiples hiboux mutant et autres créatures de la nuit qui étrangement ne nous attaquèrent pas. A force de marcher, juste avant le pont pour passer a la prochaine ile se dressait une énorme créature visqueuse au long cou. Ses dents acérés firent frissonner l’elfe, les plus braves des hommes tremblaient, le gobelin se cacha. La créature engagea la discussion :
- Rebroussez chemin ou vous mourrez sous le poids de mes attaques ! les prévint il de son énorme voix rauque.
- N’ayez pas peur mes amis chaque problème a une solution. Dit le paladin
- En avant l’elfe nous couvre, le barde aussi, le clerc nous soigne et protège et nous on fonce stratégiquement dans le tas ! S’exclama le barbare.

Ce combat fut magnifique le clerc se surpassa il arriva même a faire certaines fois des coups critiques ! L’elfe ne loupa que très peu sa cible et les autres … foncèrent comme d’habitude. Au bout de 15minutes de combat acharné les aventuriers sortirent victorieux et le gobelin sortis de sa cachette.
Nous traversâmes le pont et nous arrivâmes sur la cinquième ile l’ile de la lumières surnommés par peu de monde la cité angelique ou ange city ! Aucun combat, aucune bataille mais personne n’en ai jamais sortis car le plaisir donné dans cette ile est si puissant qu’il est presque impossible d’en sortir.
Nous entrâmes dans ange city et le nous vînmes une énorme barrière d’arbre qui nous parus infranchissable. L’elfe appuya sur la sonnette qui ouvra une porte, et la de multiples projecteurs et des créatures magnifiques nous accueillirent, ces créatures, des femmes, des anges. Un peu plus loin dans la ville s’étendait sur des kilomètres des casinos, des boites pour adultes nous dirons , ainsi que bien d’autres enseignes lumineuses qui nous a rendu a moitié aveugle.
Nous allâmes dépenser les quelques pièces d’or durement gagner au cours de notre quête au casino, en entrant nous vînmes des dizaines de machines a sous, quelques tables de black jack et de poker, lorsque nous sortîmes du casino, nous avions quintuplé notre somme de départ, nous pûmes alors aller aux puces ou le clerc trouva une cape -100 aux échecs critiques, l’elfe un pagne qui fait touché la cible une fois sur 10 au lieu de 1 fois sur 10000 qu’elle avait avant, le paladin pris un anneau +10 aux coups critiques, le nain la même chose, le barde acheta un médiator magique qui permet de mieux assommer les ennemis avec sa guitare et le gobelin rien parce qu’il fou rien. Et tous ses équipements pour la modique somme de 100 pièces d’or ! On trouve tout aux puces et c’est pas cher ! Dans la ville des plaisirs nous continuâmes, munit de nos 500 pièces d’or restantes, nous pûmes aller en boite en laissant l’elfe sur le seuil car nous étions déjà 5 et l’entrée coutait 100 pièces d’or donc nous dûmes laisser quelqu’un sur le seuil. Laissons les mecs dans leur boite de streap pour nous intéresser aux actions de la femme des bois.
Nous partîmes sur le pas de tir pour que l’elfe essaye son nouveau pagne magique qui entre parenthèse était très moche.

ps: le reste arrivera quand j'aurai pas la flemme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
long-xenal
Champion de Guilde
Champion de Guilde
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 23
Localisation : clermont

MessageSujet: Re: Le retour des emblémes   Mar 11 Jan - 19:41

Elle tira quelques flèches en bois normal de frêne et en plumes normales de poules. Elles touchèrent la cible ! Après quelques heures de tir, oh ! Ou est passer le gobelin qui était poser sur l’épaule de l’elfe. Nous nous séparâmes pour le chercher. Un fait très rare car le narrateur doit toujours rester avec son groupe ou au moins un aventurier. Mais la c’était un cas d’extrême urgence. Je passais dans de multiples ruelles sombres ou je voyais enfin la tristesse de cette ville, toutes les femmes non anges était en quelque sorte banni de la ville des lumières, car la, sur le trottoir, des femmes normales faisait le trottoir. Et la 10 mètres devant moi le gobelin. Je courus comme un dératé ou je rattrapai la petite bête verte et il se retourna, les yeux luisants, rouges, comme habités par le démon ! Je courus vers la boite de nuit ou était mes.. amis, je rentrai et beuglai : les amis ou êtes vous ?
Ils se levèrent et vinrent vers moi ou je commençai à leur conter mes péripéties qui consistait à raconter le gobelin maudit après avoir vu l’elfe toucher la cible. Le gobelin énervé entouré de feuilles tranchantes tournoyant autour de lui entra dans la boite de nuit, la allait se déroulé la première bataille jamais vu dans la ville des lumières. Le gobelin commença en nous lançant une rafale verte qui ne toucha personne sauf le barman qui fini étaler sur le mur comme du Nutella sur une tartine. Nous observâmes attentivement le petit tas vert face a nous, sur sa peau verte une chose rouge clignotait de la même couleur que ses yeux, un bracelet maudit c’était la cause de la malédiction du gobelin. Nous devions arracher le bracelet en évitant un maximum d’entailler son bras.
Le clerc qui en fait était un clerc blanc magicien immobilisa le gobelin qui le reste a peine une seconde grâce a la magie noire du démon. Nous dûmes alors l’attaquer de front, le paladin, au bout de trois heures d’un interminable combat ou de nombreuses strip teaseuses ange moururent, lança le dernier coup pile sur le bracelet. Avec cette bataille la ville était en ruine nous nous enfuîmes avant de nous faire défoncer par les habitants, vers l’ile numéro six, l’ile de métal ou une civilisation beaucoup plus avancés que les humains ayant comme gardes des golems de fer, il ne vaut mieux donc pas chercher la bagarre.

La suite, bientot..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angel-medoc



Messages : 4
Date d'inscription : 06/02/2011
Localisation : Toujours face a toi !

MessageSujet: angel-medoc   Dim 6 Fév - 22:16

J'aime ton texte au passé simple Wink
J'ai quand même remarqué 2,3 fautes , je ne peux pas m'empécher x)



Angel-medoc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour des emblémes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour des emblémes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» Euh,C'Thun le retour ?
» [Event PvP Serveur] Retour a Hautebrande.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bande de Gamins :: Guilde :: Salle de discutions-
Sauter vers: